LATEST BANNER

L'EVASION
Icone Chameau GaucheSOUS TOUTES SES FORMESIcone Chameau Droit
Voyages & Cuisines

DERNIERS ARTICLES DU BLOG

...Atelier De Laque...

Le Chameau Bleu - Initiation à la Laque de Canton - Geisha
Laque de Canton en cours de réalisation
Le Chameau Bleu - Icone Chameau gauche
Le Chameau Bleu - Icone Chameau Droit


Aujourd'hui  nous vous proposons de découvrir au travers d'un nouvel atelier un art  commun à la Chine et au Japon. Celui de la Laque! Mais savez-vous de quoi il s'agit? Non ce n'est pas l'art de laquer des aliments,  ni de faire des coupes de cheveux improbables. C'est plutôt une pratique artistique ancestrale.



La laque est voyageuse. Originaire de la Chine, issue de l'arbre Sumac (mais elle peut s'obtenir à partir de différentes plantes ou d'autres procédés), sublimée par les japonais, elle serait arrivée en France dans des malles portugaises à l'époque de Mazarin et Marie-Antoinette. 


Le regard porté sur cet art par les occidentaux, du moins les français, a évolué avec le temps.


Son goût s'est développé en France sous la forme de collections d'objets arrivés d'Asie puis l'appropriation par les artisans français a consisté dans la pose de vernis plaqué sur des meubles tels que les paravents. Il faudra attendre le début du 20ème siècle  pour que sa technique et son expression ne restent pas limités à une simple pose de couche de vernis et s'affranchissent de la réduction à une technique artisanale.


Le Chameau Bleu - Atelier de laque - repose- tête
     Repose-tête pour opiomane      
Il faut souligner que les chinois distinguent l'art des arts décoratifs et de l'artisanat. Pendant longtemps en Asie, la laque a été considérée comme un art décoratif, dont l'usage était répandu depuis des millénaires en Chine, notamment pour vernir la vaisselle ou même pour des repose- têtes pour les opiomanes.   

Il y a d'ailleurs plusieurs types de laque qui diffèrent selon les pays et dont le développement a parfois des origines variées. Au japon, son essor est lié à celui du bouddhisme.




Cela faisait longtemps que  chacun de notre coté nous voulions nous initier à  cet art. Mais il faut bien l'avouer, cet art encore peu connu  n'est pas énormément démocratisé. Trouver des stages d’initiation n'est pas une mince affaire, même dans la capitale. 


Bien sûr nous sommes tombés sur quelques propositions de stage de 4 ou 5 jours à des prix prohibitifs...


De notre point de vue, il est toujours compliqué de se lancer dans un stage coûtant plusieurs centaines d'euros  et qui vous bloquent 4 ou 5 jours, ne sachant même pas si vous allez aimer ce que vous allez faire.


Au-delà des idées préconçues sur cet art, il y a encore peu de matière, peu d'information  sur  cet art donc peu de média pouvant  donner une idée précise sur son apprentissage.


Par une après-midi pluvieuse, coincés à Bordeaux dans un bar, nous nous sommes lancés dans d'intenses recherches. Fructueuses au bout de quelques heures. Nous avons trouvé l'atelier de Christelle Le Bloas qui nous proposé une formule clé en main après quelques échanges.


Le Chameau Bleu - Le jardin du potager à Meudon
Non loin de Paris, dans un parc se trouve une bâtisse partagée par plusieurs artistes, de la céramique à la laque en passant par la reliure. Bref une mine d'or!


Durant deux jours, nous avons eu la chance d'être initiés à 5 techniques différentes:

    - La laque de canton


    - La métallisation

    - L'incrustation de teintes

    - L'incrustation de coquilles

    - Le glacis

Nous développerons d'avantage sur les différentes techniques dans un prochain post lorsque nous aurons finalisé nos "œuvres". Mais nous pouvons déjà vous dire que nous avons utilisés des coquilles d’œufs, de la poudre d'or, de l'aluminium, des pigments, etc.!

Certains rituels demeurent, nous passons des couches de vernis et ponçons. Il y a un côté apaisant dans la répétition. La laque en effet consiste en des phases successives de pose de couches de vernis et de ponçage jusqu'à obtenir une surface parfaite, mais pas seulement.

On apprend la patience, il faut savoir laisser le temps s'étirer. Et pourtant le temps qu'une couche sèche, cela vous laisse tout le loisir de vous lancer dans une autre planche de laque.

Du moins c'est  le rythme qu'ont pris nos deux séances d'initiations qui nous ont permis d'aborder plusieurs techniques différentes.


Le Chameau Bleu - Laque de Canton - Dorure
Travail de dorure sur une laque de Canton



Dans tous ces gestes il existe un rapport fort avec la matière. On observe, on scrute les  imperfections. On ponce, on touche, on caresse le bois pour vérifier le travail.

Comme diraient nos amis Félix (Gray) et Didier (Barbelivien), il faut laisser le temps au temps. C'est un art  où chaque geste a son importance. Il n'est pas possible de précipiter une étape.

Le Chameau Bleu - Laque Gincko - Technique de métallisation
Laque : Technique de Métallisation
A l'instar de nos précédents ateliers, c'est dans ces moments de concentration,  d'attention intense sur une tâche qu'on se vide l'esprit. On mets entre parenthèse notre quotidien  pour porter notre attention uniquement sur la tâche que l'on est en train d'accomplir.



Nous comprenons alors pourquoi les produits en laque coûtent chers. La réalisation d'une œuvre est longue, très longue. Et cela nécessite beaucoup de travail.

Vous l'aurez probablement compris, ce qui nous a plu dans cette initiation c'est le travail de la matière. C'est un art où l'on touche à tout, le travail du bois, le dessin la peinture, la dorure. Bref un art complet.
Une fois les bases de la laque assimilées, vous pourrez laisser libre cours à votre créativité.

Nous ne pouvons que vous conseiller un bel atelier comme celui là. Christelle, notre formatrice, est passionnée et passionnante. Elle vous transmettra, nous sommes sûrs, cette passion pour la laque. Très disponible et pédagogue, elle vous guidera à chaque étape et rectifiera  les petites imperfections de vos créations. 
Le Chameau Bleu - Laque - Réproduction du motif
Laque : Reproduction du motif

Le Chameau Bleu - Laque - Technique d'inscrustation
Laque : technique d'incrustation

Remarque : Chose importante, Ne vous attendez pas à avoir une oeuvre finalisée après 2 journées d'initiation. Vous n'aurez qu'un début. A vous de continuer et finaliser le travail une fois les séances terminées. Comme évoqué, le travail de la laque prend du temps. 

Nous sommes en train de finaliser nos œuvres. Nous vous montrerons le résultat final bientôt.



mappemondeInformations Pratiques
Christelle Le Bloas 
Atelier Arts du Vitrail & de la Laque
Création et restauration de laques et de vitraux - Cours particuliers.
Potager du Dauphin, 15 rue Porto Riche,  atelier n°11 - 92190 Meudon
Tél :06 87 25 82 02
Email : lebloasartisandart@gmail.com





Vous avez aimé? Alors n'hésitez pas nous laisser un commentaire et à partager :

Facebook Twitter Google Plus






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

MARBLE © 2016 | Template by Blogs & Lattes